Questions-Réponses

Voici quelques questions-réponses concernant l’association.
Vous ne trouvez pas l’information que vous cherchez ? N’hésitez pas à nous contacter.


Comment inscrire dans le formulaire de ce site internet la période pour laquelle je désire m’engager ?

Par exemple, une personne désirant s’engager du 10 décembre 2015 au 20 avril 2016 inscrira :
AAAA-MM-JJ au AAAA-MM-JJ
2015-12-10 au 2016-04-20


A quelle œuvre verser la contre-valeur des repas auxquels je renonce ?

Vous pouvez verser cet argent à l’une des quatre œuvres citées à titre indicatif, ou à toute autre œuvre luttant contre la faim, qui vous tient à cœur.


Comment choisir une des œuvres citées ?

En cliquant sur leur logo (page d’accueil du site), vous verrez si ces œuvres sont en lien avec une confession chrétienne ou si ce n’est pas le cas ; si elles privilégient le secours immédiat en cas de détresse ou plutôt la prévention et l’éducation qui portent des fruits à plus long terme.
Vous pourrez ainsi faire votre choix en connaissance de cause.


A quoi le compte postal CCP 14-881546-9 (intitulé : Des calories pour la vie, Brent) sert-il ?

  • C’est sur ce compte que se fait le paiement des brochures commandées, à la réception du bulletin de versement.
  • Il est possible de faire un don sur ce compte, pour favoriser l’impression et la diffusion des brochures.

Pourquoi renoncer de préférence à un souper ?

Renoncer à un souper, c’est faire l’expérience de se coucher le ventre creux : c’est éprouver un manque qui, bien que léger et momentané, rend plus proche de ceux qui sont réellement affamés. C’est devenir plus conscient que ces souffrances ne sont pas tolérables, et que la lutte contre la faim est prioritaire.
D’autre part, la nuit de sommeil sera bien meilleure qu’avec un estomac lourd.


Est-ce risqué de sauter un repas ?

Le corps humain supporte très bien, par sa grande capacité d’adaptation, que l’intervalle entre deux repas soit parfois prolongé.
Bien entendu, celui qui renonce à un repas du soir, aura pris soin de se nourrir suffisamment le matin et à midi.
Durant la soirée, il est important de bien s’hydrater, en particulier lorsqu’il fait chaud.
En cas de diabète, de troubles de l’alimentation, de maladies graves ou nécessitant un traitement complexe, etc., on évitera toutefois de sauter un repas pour ne pas compromettre un équilibre parfois précaire.


Midi ou soir, est-ce pareil ?

Pour beaucoup de personnes, le repas de midi se limite à un genre de pique-nique avalé en vitesse sur le lieu de travail. Et lorsqu’il est pris en famille, c’est souvent dans le stress des différents horaires.
Or, ce repas est nécessaire aux activités de l’après-midi, et ne doit pas être négligé. Mieux vaut donc renoncer au repas du soir.


Une personne qui travaille la nuit, doit-elle renoncer à souper ?

Certainement pas ! Il est nécessaire de bien se nourrir avant d’affronter les heures de travail. Le travailleur de nuit verra, selon son horaire, à quel moment de la semaine il pourra renoncer à un repas.

coeur